Johnatan Wilson

Jonathan Wilson, l’llumination de Laurel Canyon

Il est présenté comme le nouveau phénomène américain par mon auguste maître Georges Lang. Son premier et nouvel album, Gentle Spirit, est présenté aussi comme une sorte d’apogée, en espérant que ce ne soit pas un crépuscule. Crépuscule qui cependant rejaillit dans sa musique, teinté de soft rock et d’influences californiennes de Joni Mitchell à … Lire la suite